Prêt inadapté : la faute du banquier reste à prouver !

Prêt inadapté : la faute du banquier reste à prouver ! Par un arrêt en date du 21 novembre 2018, la Chambre commerciale de la Cour de cassation est venue préciser la possibilité, pour la caution d’une entreprise en difficulté, d’engager la responsabilité d’un prêteur pour des concours consentis. En effet, la preuve du caractère[…]

Aller au contenu principal